Interprétation simultanée, consécutive et chuchotée

Membre de longue date de l'aiic, l'Association Internationale des Interprètes de Conférence, notre directrice gérante Christa B. Zander bénéficie à ce titre d'un accès privilégié à la base de données de ce réseau mondial constitué d'interprètes de conférence évalués par leurs pairs, et connaît personnellement de nombreux collègues parmi les membres de l'aiic. Cette ressource précieuse nous permet de dénicher pour vous les interprètes les plus qualifiés en fonction du sujet traité et du lieu de votre congrès, que ce soit à Munich, Paris, Malta, Reykjavik, voire même dans votre établissement de production dans l'arrière–pays espagnol.

Quand nous mettons sur pied une équipe d'interprètes, nous tenons compte de l'expérience et de la compétence technique et linguistique de chacun par rapport au sujet concret de votre manifestation : une conférence de presse pour présenter votre bilan annuel, un congrès technique sur les problèmes chimiques dans la fabrication du papier, une réunion d'audit avec des analystes financiers dans vos locaux, la présentation d'une nouvelle stratégie commerciale à vos cadres dirigeants ou encore des entretiens hautement confidentiels en tête–à–tête...

Fidèle à sa devise « Toute langue – Toute spécialité – Tout lieu », Dialog International met à votre service les interprètes de conférence hautement qualifiés dont vous avez besoin pour assurer la réussite de votre congrès, qu'il s'agisse d'interprétation simultanée, consécutive ou chuchotée.

  • Interprétation simultanée

    Pour ce mode d'interprétation, les interprètes travaillent dans des cabines insonorisées qui peuvent être des cabines fixes déjà installées sur les lieux ou bien des cabines louées et montées spécialement pour votre conférence. Une équipe de deux ou trois interprètes par langue travaille dans chaque cabine. Les interprètes qui se relaient toutes les 30 minutes environ, « traduisent » les interventions dans les langues souhaitées, tandis que les délégués ou participants à la conférence écoutent « simultanément » ce qui est interprété par le biais d'un casque confortable. Ce mode d'interprétation permet d'éliminer les habituels obstacles linguistiques, et l'orateur peut s'adresser directement à son public. Pour les participants à la conférence, les interprètes travaillant en cabine sont souvent invisibles – mais vous nous avez certainement déjà entendu quelque part.

  • Interprétation consécutive

    Pour l''interprétation consécutive, l'interprète prend des notes pendant l'intervention de l'orateur. A la fin du discours, ou lorsque l'orateur marque une pause pour permettre l'interprétation si le discours est long, l'interprète se sert de ses notes pour répéter (consécutivement) ce qui vient d'être dit dans une autre langue. On privilégiera cette forme d'interprétation pour des allocutions prononcées à l'occasion d'un dîner, d'une réception, pour souhaiter la bienvenue ou prendre congé, lors de conférences de presse, d'interviews, d'entretiens ou négociations.

  • Interprétation chuchotée

    En situation de « chuchotage », l'interprète est assis ou debout à côté ou derrière la personne ayant besoin de son interprétation et lui chuchote à l'oreille ce qui se dit, dans la langue convenue. Lorsque cette personne intervient elle–même dans la discussion, l'interprète traduit ses propos en mode consécutif (voir ci–dessus) et à voix haute pour les autres participants. On ne se sert de ce mode d'interprétation que lorsqu'il ne faut un interprète que pour une ou au maximum deux personnes. Néanmoins, ce mode d'interprétation est toujours dérangeant pour les autres participants, car l'interprète ne « chuchote » pas réellement, mais parle plutôt à voix basse.

    Il existe une autre forme d'interprétation chuchotée à laquelle on a recours pour des visites guidées de groupes ou des visites d'entreprise par exemple. Pour cela, il faut un équipement technique de base, le fameux « bidule », un système de communication infrarouge sans fil. L'interprète se tient alors directement à côté de l'orateur et interprète ce qui est dit dans un microphone. Les participants ont des écouteurs et peuvent suivre l'interprétation même s'ils sont à quelques mètres de l'orateur ou de l'interprète. Cette méthode peut ainsi convenir à des groupes plus grands.